capital-l
lower-h

Historique

Le ‘Musée de la Littérature Flamande’ a été fondé en 1933. 75 ans plus tard, la Letterenhuis est devenue le centre des archives littéraires de Flandre. Elle stimule la préservation de son patrimoine littéraire et rassemble, conserve et expose les archives documentaires sur la littérature en Flandre.

1899: acquisition des archives de Conscience

La Ville d’Anvers fait l’acquisition da succession de Hendrik Conscience. Ses archives contiennent tous les manuscrits de l’écrivain, dont celui du Lion de Flandre.

1912: exposition Conscience

Le centenaire de Conscience est l’occasion de présenter ses archives sous la forme d’une grande exposition. La forte affluence du public fait germer l’idée d’une présentation muséale permanente des archives Conscience. La collection Conscience sera finalement intégrée dans le concept plus large d’un musée de la littérature flamande.

1933: Musée de la Littérature Flamande

Le Musée de la Littérature Flamande est né : on y trouve une exposition permanente sur Conscience et ses contemporains. Le nouveau musée a aussi pour tâche de rassembler le matériel littéraire et au sens plus large culturel de la Flandre pour la Flandre.

1944: le bâtiment est bombardé

Des bombes endommagent un pan important du bâtiment pendant l’hiver 1944. Une partie de la collection ayant été mise en sécurité pendant la guerre (d’abord au château Lavaux-Sainte-Anne près de Namur et ensuite à Bruxelles), la collection ne subit quant à elle que peu de dégâts.

1945: Archives et Musée de la Vie Culturelle Flamande

En 1945, l’institution prend le nom d’Archive et Musée de la Vie Culturelle Flamande (AMVC). Un nouveau bâtiment est mis en service à la Minderbroedersstraat en 1959. La collection permanente intitulée Deux cents ans de vie culturelle en Flandre ouvre ses portes en 1963 et sera régulièrement actualisée dans la décennie qui suit.

1955: Répertoire

L’AMVC devient un centre d’archives et de documentation sur la culture en Flandre. C’est ainsi que paraît en 1955 le premier Répertoire, qui fournit une liste de tous les mots-clés sous lesquels est conservé le matériel d’archives de l’AMVC. Le répertoire sur papier est remplacé en 1985 par une version automatisée. A partir de 1996, les informations sur la collection sont saisies dans la banque de données Agrippa.

2002: AMVC-Letterenhuis

A la fin du 20e siècle, la position de l’AMVC est reconsidérée dans un environnement de musée et d’archives en forte mutation. Les concertations, les études et les rapports montrent clairement que la préservation du patrimoine littéraire doit devenir la tâche principale de l’institution. Son nouveau nom -  ‘Letterenhuis’ – fait d’ailleurs écho à cette prise de conscience et de décision.

Le choix des lettres signifie que la Letterenhuis ne rassemble plus de documentation sur les sujets culturels les plus divers, mais se concentre désormais sur le patrimoine littéraire. Une collection permanente de 200 ans de littérature en Flandre est préparée et ouvre ses portes au public le 17 octobre 2004.

2004: reconnaissance d’une archive culturelle thématique

La Letterenhuis est une institution communale et est donc financée par la Ville d’Anvers, mais depuis sa création en 1933, elle n’a cessé de rassembler des archives littéraires sur toute la Flandre. Le Décret des Archives de 2002 offre une première occasion d’obtenir une aide financière des autorités flamandes. Le 1er janvier 2004, l’AMVC-Letterenhuis est reconnue comme archive culturelle thématique à vocation de gardien du patrimoine littéraire.