capital-l
lower-h

Le bâtiment

La Letterenhuis est initialement établie dans la maison De Beukelaer au Minderbroedersrui, avant d’aménager en 1959 dans un bâtiment moderne.

L’hôtel De Beukelaer

La maison De Beukelaer est située au Minderbroedersrui. Cette belle maison de maître a été construite pour le riche armateur Jan Lambrecht Michiels. Il y vit avec sa famille de 1840 à son décès en 1868. Le lieu abrite aussi les bureaux de la firme Michiels-Loos. L’hôtel particulier doit son nom à son dernier occupant, Edward de Beukelaer. Le fabricant de biscuits y vit de 1895 à 1910.

1910: propriété de la Ville

In 1910, la Ville d’Anvers fait l’acquisition de l’Hôtel De Beukelaer dans l’idée de le mettre à la disposition des cercles scientifiques anversois. Le projet de rénovation inclut un observatoire et un auditorium.

1914: Kommandatur

Les projets de rénovation sont mis de côté lorsque éclate la Première Guerre. L’hôtel particulier va loger la Kommandatur pendant l’Occupation allemande, et abrite après la guerre le Tribunal des Dommages de Guerre . Le lieu accueille aussi en 1929 et 1930 les services administratifs de l’Exposition Universelle.

1933: Museum van de Vlaamsche Letterkunde

En 1933, le Musée des Lettres flamandes ouvre ses portes à l’Hôtel De Beukelaer, au n° 17 Minderbroedersrui. Une salle Conscience est aménagée au premier étage. Le lieu s’enrichira dans les années suivantes d’une salle de théâtre, d’un salon Buysse, d’une salle baptisée ‘D’aujourd’hui et Demain’ et d’une salle des jeunes. Le deuxième étage est transformé en musée en 1939.

Années 40: l’expansion

Très vite, le bâtiment montre ses limites physiques. Un plan adopté en 1940 prévoit de relier le musée avec des annexes, de manière à créer un espace pour des expositions temporaires. Au-dessus de la salle d’exposition, sont aménagés des bureaux et la bibliothèque. En 1941, d’anciennes écuries sont transformées en salle de conférence. La partie nouvelle du musée va être lourdement endommagée par les bombardements à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un terrain attenant est acheté par l’administration communale d’Anvers en 1948 pour y construire un bâtiment plus adapté aux besoins du musée.

1948: expansion vers la Minderbroedersstraat

Sur la parcelle 22 de la Minderbroedersstraat, se trouvent encore les vestiges d’un bâtiment très endommagé. Seule la façade a survécu aux bombardements. Le bâtiment date du milieu du 18e siècle. Le rez-de-chaussée était loué depuis 1888 à la Chambre des Notaires. Le reste de la maison était habité, notamment par le dramaturge et directeur de la bibliothèque communale Frans Gittens.

En 1948, l’architecte chef de la Ville André Fivez dessine pour l’expansion des archives et du musée un bâtiment de trois étages. Ses plans sont modernes et prévoyants : deux dépôts souterrains, des salles d’exposition autour d’un jardin intérieur, un auditorium et un vaste hall d’accueil. L’entrée du musée est située dans la Minderbroedersstraat. L’Hôtel De Beukelaer du Minderbroedersrui servira dorénavant de centre administratif. Ce n’est qu’en 1953 que les fonds nécessaires au démarrage des travaux sont débloqués.

1959: un complexe de musée moderne

Le nouveau musée est un lieu moderne, aux lignes sobres et qui privilégie l’apport de lumière et l’espace.  L’impressionnante construction en béton est habillée de pierre de taille bleue. La force de cette architecture des années 50 est particulièrement frappante sur la place intérieure du musée.

Le nouveau musée est mis en service en 1959. Le directeur Ger Schmook est particulièrement satisfait des deux dépôts souterrains. Car avec à l’esprit les récents ravages de la guerre, il accueille l’aménagement de deux dépôts souterrains protégés des bombes comme une avancée majeure. Les deux niveaux souterrains superposés couvrent une superficie de 2000 m², un espace gigantesque qui pourtant ne suffit plus en 2008 pour abriter la collection complète de la Letterenhuis.